PUB !

 

Posters de 2m² dans le métro bruxellois – en couverture de L’Officiel des Citations - La Libre Belgique – Le Figaro – La Tribune – Ca se discute, France 2 – Télémoustique - L’Assemblée nationale – La Commission européenne – Un poster du film « Les Choristes » - les weblogs au Brésil – Sites Internet de l’Université de Laval et de l’Université de Sherbrooke, Québec – Park Mail - Université Libre de Bruxelles, … et une quantité incroyable de sites persos !

Vous ne vous en êtes probablement pas –encore- rendus compte, mais la collection des Jets d’encre a déjà fait le tour du monde ! Bien que les trois livres ne soient pour l’instant distribués qu’en Belgique et en France, la magie d’Internet et de quelques lecteurs passionnés a fait à merveille tout le boulot de dispersion. Faites un petit tour sur un instrument de recherche Internet avec « Paul Carvel » comme expression exacte et vous constaterez par vous même ! Dans certains cas à consonance quelque peu commerciale, j’avoue que j’aurais apprécié une contrepartie, mais bon, je m’en sers au moins comme pub…

2006 : peu de grosses nouvelles mais quelles nouvelles !

Octobre 2006 : Paulo dans le métro ! du 12 au 25 octobre 2006, 10 affiches de 1,60 x 1,20 sur les quais du métro bruxellois…ça m’a couté un pont, j’espère qu’il y aura des réactions…

Juin 2006 : Ta-dah ! L’Officiel des Citations de Vincent Flajac, paru en mai au Editions First en France, reprend parmi ses 13.000 citations…une bonne vingtaine de jets d’encre ! Autant dire que c’est un rêve d’écrivain qui se réalise à peu près cinquante ans plus tôt qu’espéré. Merci au rédacteur en chef de la Tribune de Bruxelles, Baudouin Peeters, de me l’avoir signalé, j’aurais pu louper ça. Mais quelle ne fût pas ma surprise lorsque arrivé finalement dans une librairie pour m’en procurer un exemplaire, choc, vertige, bourdonnement dans les oreilles, envie d’hurler…aïèmecitedonzecoverofzebook ! Cinq citations sur la couverture, dont quatre de très illustres dont je n’ose même pas citer les noms (pensez à dix noms au hasard, vous en aurez au moins trois de justes), …et Paulo ! seul belge et seul vivant par ailleurs à pouvoir savourer ça ! Et comme me l’a fait remarquer Gilles Martin de Aden, mon diffuseur, cité comme « Carvel », ça fait vachement sérieux !

En juin 2005, la critique (trois étoiles !) de Sel d’esprit est parue dans le Télémoustique, hebdomadaire belge à grand tirage, qui ne reprend pas plus de trois livres par semaines, c’était donc un véritable honneur d’être sélectionné ! Mais la surprise est venue lorsque la rédaction a téléphoné pour suggérer de mettre un jet d’encre par semaine dans ses pages de l’été pendant neuf semaines, wow ! En plus de cela, des jets d’encre sont depuis lors régulièrement repris dans la rubrique pour les jeunes, consultée d’ailleurs par mes enfants…

En avril 2005, un bel article d’une page dans la Tribune avec photo de votre humble serviteur. Evidemment, après une nuit agitée avec numéro quatre qui fait des dents, j’ai ma tronche des grands jours !
Un des faits d’armes les plus sympathique reste néanmoins jusqu’ici la parution en avril 2004 du jet d’encre 180 - « la musique mérite d’être la seconde langue obligatoire de toutes les écoles du monde » - au beau milieu d’une des affiches française du plus grand succès du cinéma gaulois de cette année et de plus nominé aux Oscars, les Choristes !

En mai 2003, c’est la commissaire européenne à la Culture de l’époque, la luxembourgeoise Viviane Reding, qui a placé dans un discours de nouveau le jet d’encre n°180(voir ci-dessus).

En 2001, le jet d’encre n°23 - « vivre la naissance d’un enfant est notre chance la plus accessible de saisir le sens du mot miracle » - est apparu dans la Libre Belgique du 27-28 octobre, dans un des articles qui faisait suite à la naissance de la Princesse Elisabeth.

En 2000 : dans les mois qui suivirent la sortie du premier livre au printemps 2000, on vit déjà apparaître un jet d’encre dans le grand débat populaire de France 2 « ça se discute ». Ce débat sur « l’instinct paternel » avait été illustré entre autres par le jet d’encre n°23(voir ci-dessus). Par ailleurs, ce doit être la phrase la plus citée sur Internet. L’hiver 2003 vit un second jet d’encre apparaître dans la même émission, cette fois dans un débat nettement moins joyeux sur le thème des rescapés d’une mort toute proche. A l’honneur cette fois, le jet d’encre n°34 : « Qui a frôlé l’irréversible, découvre dans le futile merveilles ». Inspiré par un camion poubelle qui après avoir brûlé un feu est passé deux mètres devant ma petite Fiat Panda de l’époque. A moins d’une seconde près, j’étais atomisé.

Voilà donc quelques anecdotes variées pour illustrer les voyages des jets d’encre…

Paul CARVEL
Avril 102.005 de l’ère humaine

Pour plus d’exemples, voir « Liens ».

PS : Ceux parmi vous qui possèdent les Jets d’Encre et / ou les Mots de Tête et/ou Sel d’esprit, si vous vivez dans les environs de Bruxelles et que bien sûr le(s) livre(s) vous a (ont) plu, vous pouvez participer à la « Pub ! » : parlez d’eux autour de vous, parlez du site, offrez-en l’une ou l’autre copie à des ami(e)s qui aiment lire, j’ai besoin du bouche à oreille ! ! Les lecteurs qui ne sont pas en Belgique peuvent faire la même chose mais pour se procurer les livres, écrivez alors à adendif@skynet.be
Si vous avez des amis qui travaillent dans le monde littéraire, profs, écrivains, éditeurs, journalistes, n’hésitez pas, envoyez-les moi.

Merci d’avance à tous ceux qui y mettent du leur !